Elite nationale / Préparation

Larbi Bourada à la chaine II : Je vise le podium aux J.O de Tokyo

Notre champion d’Afrique du décathlon Larbi Bourada a indiqué qu’il vise le podium aux prochains Jeux Olympiques de Tokyo.

BOURAADA12

Invité de l’émission ‘’Adal dheg madhal’’ (mondial sport) de la chaine II de la radio nationale présentée par Amar Ouksili, Bourada a tenu à préciser que ‘’Les minimas de 8300 points pour la qualification au J.O sont à sa portée en faisant savoir que ce rendez-vous est le derniers pour lui.

D’entrée, notre champion d’Afrique a tenu à souligner qu’il n’a aucun problèmes ni avec le Ministère de la jeunesse et des sports (MJS) ni avec la fédération d’athlétisme (FAA).

Confiant il a ajouté qu’il se prépare dans de meilleures conditions au centre de regroupement des équipes militaires (CREPSM) de Ben Aknoun et au Centre National de Médecine du Sport.

‘’Ma préparation est meilleure comparativement à celle des Jeux de Rio en 2016’’, a-t-il dit signifiant qu’il a hâte de voir le terrain du Stade d’Athlétisme et Terrain Omnisport dit ‘’stade annexe’’ du 5 Juillet rouvrir ces portes pour les entrainements.

Le sato est actuellement fermé pour travaux de rénovation qui ont touché tous les aspects du bloc administratif à la piste en passant par les vestiaires et les tribunes.

Avant les jeux de Tokyo, notre champion dit aller prendre part à un meeting en Allemagne pour arracher les minimas de qualification et participer aux championnats d’Afrique d’Oran (1-5 juin 2021) avec l'objectif de garder son titre du champion d'Afrique

Avouant que le décathlon est une spécialité très difficile qui exige sept heures par jour, Bourada a tenu à dire que l’autre but est le record d'Afrique (8 521pts) réalisé en 2016.

Face à l’absence des adversaires en Algérie dans sa spécialité qui n’enregistre pas de relève, Bourada est dans l’obligation de travailler très dure avec deux techniciens qu’il a qualifié de ‘’bons entraineurs’’.

Bourada espère que les promesses qui lui ont été faites pour l'amélioration des conditions sociales, notamment un poste budgétaire soient tenues dit regretter d'avoir choisi le sport au lieu des études.

Mohamed Zemmour pour FAA