Jeux africains Rabat 2019

Deux médailles d’or et une en argent pour nos athlètes

Nos athlètes ont remporté deux médailles d’or et une en argent lors de la seconde journée d’athlétisme des jeux africains qui s’est déroulée mardi 27 aout à Rabat.

   

Les médailles d’or ont été l’œuvre de Larabi Bouraada au décathlon et d’Amine Bouanani sur le 110 m haies alors que la médaille d’argent a été arrachée par Yasser Mohamed Tahar Triki au triple saut.

Bouraada qui revient à la compétition après une longue absence si ce n’est une apparition furtive au championnat national open où il avait pris part à quelques épreuves, a réussi un bon coup en montant sur la plus haute marche du podium avec un total de 7319 points, une année après son titre de champion d’Afrique à Asaba au Nigéria.

Pour des raisons de santé, il avait subi une intervention chirurgicale suivie d’une longue convalescence qui l’a éloigné des terrains d’entrainement et par conséquent de la compétition, notre champion a su garder notamment le mental pour aller chercher cette médaille bien méritée.

 

L’autre satisfaction a été le hurdler Bouanani qui sur le 110 m haies a été le plus fort avec une première place et un record personnel de 13.60 devant le nigérian Oyeniyi Ezekiel Abejoyé (13.90) et le sénégalais François Louis Mendy (14.05). Il y a lieu de relever que lors de la série de lundi Bouanani avait terminé second avec un bon chrono de 13.74.

Dans cette finale du 110 m haies, notre sélection aurait pu prétendre à une autre médaille si Lyes Mokdel qui avait hier lundi dominé sa série n’a pas été disqualifié pour faux départ. En voulant ‘’trop bien faire’’ pour s’assurer une bonne réaction au coup du starter, Mokdel est sorti en avance des blocs.

La médaille d’argent a été gagnée au triple saut par Yasser Mohamed Tahar Triki qui a sauté 16,71 m soit à 17 centimètres du vainqueur le burkinabé Hugues Fabrice Zango qui a enregistré 16,88 m.

Au marteau dames, Zouina Bouzebra n’a pas pu arracher une médaille. Elle a terminé au pied du podium avec un jet de 63,34 m du concours remporté par Laetitia Kimalou Bambara du Burkina Faso avec 65,28 m devant les nigérianes Temilola Olatoké Ogunrinde 64,68 m et Oyesade Adetola Olatoye 63,97 m.

Enfin la journée a été également marquée par la qualification de Mohamed Belbachir pour la finale du 800 m. Belbachir a terminé second de la ½ finale avec un temps de 1 :48.12 derrière le kenyan Abel Kipsang Bele 1 :47.91 et devant le marocain Mostafa Smaili 1 :48.23

En plus de Belbachir qui disputera mercredi 28 aout la finale 800 m, Souad Azzi s’alignera sur le 20 km marche, Yasser Mohamed Tahar Triki sur la longueur, Abdelmaik Lahoulou sur la série du 400 m haies selon le programme de l’organisation.

Mohamed Zemmour pour FAA