12e Semi-marathon international de l’AMC Béjaia

Une organisation parfaite et une bonne performance

Un engouement, une participation massive et une bonne performance ont marqué vendredi 12 mai 2017, le 12e semi-marathon international de l’AMC Béjaia rehaussé  par la présence du ministre de la jeunesse et des sports M. El Hadi Ould Ali, le wali de Béjaia et les autorités civiles et militaires locales.

                          

Les nombreux spectateurs venus très tôt pour côtoyer de près les participants ont vécu une bonne matinée sportive durant laquelle les coureurs à leurs tête ceux venus du Kenya, de l’Ethiopie, du Maroc mais aussi certains de notre élite nationale ont donné un cachet  particulier à la compétition.

La course qui a regroupé près de 5500 participants s’est emballée dès le coup de starter avec les ténors Kenyans et éthiopiens qui après près de 3000 m se sont portés au devant du peloton pour imposer leur rythme. Si la ‘’bataille’’ était cernée entre kenyans et éthiopiens, les marocains et les algériens ont tenté de les gêner sans y parvenir. Et comme, il y a avait également une prime pour le record de l’épreuve, le Kenyan Mbishei Titus Kipjumba a tout fait pour contrôler ses adversaires avant d’accélérer la cadence et aller, sous les applaudissements du public, franchir l’arrivée en 1 :02.46 signant un nouveau record (ancien 1h03.52) devant son compatriote Kiptum Joseph Kiprono (1h03.39),  l’éthiopien Tola Belete Adere (1h04.18) et le marocain Belkorchi Taher (1h04.18).
Le premier algérien : Della Abdelhakim est entré en 8e position avec (1h06.08) suivi de ses compatriotes Aggoun Khoudir (1h06.38) et Guerziz Abdelaziz (1h06.57).

      
Chez les dames, c’est également la kenyane Limo Marion Jepkurui (1h11.38) qui a damné le pion au éthiopiennes Gido Sule Utura (1h14.29) et Birke Debele Beyene (1h17.12).
Pour sa part Kenza Dahmani qui a réalisé il y a quelques jours les mimina des championnats du monde de marathon en Pologne s’est classée 4e avec un chrono de 1h17.56 devant la marocaine Asmid Fatiha (1h20.55) et les algériennes Sabour Nassima (1h22.23), Abbas Nawel (1h26.35) et Ouaret Wahiba (1h34.59).

Avant le semi-marathon, un millier d’enfants tous vêtus de pulls oranges ont donné le ton à ce rendez-vous dont les départs étaient animés par une fanfare composée de jeunes.
Cette compétition qui a été, de l’avis de tous, ‘’une réussite totale’’ sur le plan organisationnel a sorti le temps de cette matinée la ville de Vgaith de sa torpeur notamment en ce jour de repos hebdomadaire. Le parcours de la course a été animé puisque il était 6h00 lorsque les organisateurs (près de 300) mobilisés pour la circonstance s’affairaient à jalonner le tracé tout le long des 21,097 km.
La population qui lors des premières éditions contestait la gêne occasionnée à la circulation routière, s’est quelque peu habituée et beaucoup trouvent  que de tels ‘’désagréments’’ sont inévitables dans l’organisation des compétitions sportives en ville.
L’ambiance était festive au niveau du point de l’arrivée où les dynamiques animateurs Youcef Soltana en arabe, Lahcene Mebrouk Lahyani, en français et Mebrouk Ait Athmane en Kabyle donnaient toutes informations relatives à l’évolution de la course tout en encourageant les vétérans à aller de l’avant.
La tribune officielle érigée devant en face de la ligne d’arrivée a permis aux invités de vivre des moments forts de la course et surtout lors des arrivées des athlètes dont les lauréats ont reçu leurs récompenses des mains des invités de marque.

   
La compétition a pris fin avec une dance mixte kabyle sous une musique rythmée à la grande joie des présents qui ont longtemps applaudi les quatre danseurs.
Les responsables de l’AMC Béjaia organisateurs de cette compétition de masse ont été fortement félicités par tous pour avoir réussi un véritable sans saute où rien n’a été laissé au hasard et où tout était bien ficelé. MM. Fastah Hadah et Mohamed Laroug en véritables ‘’directeurs’’ de l’évènement veillaient au grain et intervenaient à chaque fois qu’il fallait. Tous étaient fatigués, mais très satisfaits du déroulement de cette édition. En attendant celle de l’année prochaine, c’est encore beaucoup d’expérience de gagner…pour encore faire mieux et aller toujours à la recherche …du parfait. Bravo a tous ceux qui ont été derrière cette fête sportive populaire et de masse …l’une des meilleures chez nous.

 

 Mohamed ZEMMOUR pour FAA