Fédération Algérienne d’Athlétisme (FAA)

M. Ammar Bouras président de la fédération algérienne d'athlétisme ne briguera pas un second mandat... 

 

 

DECLARATION

 

Nous sommes à la fin d’un cycle olympique (2012/2016) durant lequel j’ai eu l’honneur de présider la Fédération Algérienne d’Athlétisme (FAA).

 J’estime avoir fait et accompli tout ce qui était possible de faire dans le cadre de mes engagements avec la famille de l’athlétisme et les pouvoirs publics.

 Aujourd’hui, nous sommes une fédération de haut niveau qui a terminé avec deux médailles, une 5e place et 3 places de demi-finales aux jeux Olympiques de Rio 2016. Nos athlètes, toutes catégories d’âges confondues, sont jeunes pour la plupart et possèdent une grande marge de progression et ils sont capables d’atteindre les podiums Mondiaux et Olympiques.

Dans les autres compétitions internationales, nos athlètes et leurs entraîneurs ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour réussir de bons résultats et hisser très haut les couleurs nationales. Des athlètes dont la majorité est en mesure de s’illustrer au cours des années à venir.

Au niveau national, j’ai constaté que, malgré les difficultés auxquelles ils font face, les ligues, les clubs, les athlètes, les entraîneurs et les bénévoles continuent à travailler avec abnégation. Ce sont d’ailleurs eux qui font l’athlétisme et je les encourage à continuer à le faire.

En conséquence de quoi, je pars avec la ferme conviction d’avoir accompli honorablement mon devoir de président de la FAA. J’annonce officiellement que j’ai décidé de ne pas me présenter pour briguer un nouveau mandat à la tête de la Fédération.

Le bureau fédéral de la FAA s’est mobilisé pour la réussite  l’organisation du challenge national de cross-country, du circuit national de courses sur route et du marathon international d’Alger  pour l’acquisition de moyens financiers supplémentaires en vue de la promotion et du développement de notre athlétisme qui avec ses nombreuses médailles de niveau mondial et olympique reste  la discipline la plus performante, et de loin,  du sport national. 

 Je crois en l’alternance et j’ai la ferme conviction qu’au sein de la famille de l’athlétisme, il y a des femmes  et des hommes de qualité capables de prendre le relais et de poursuivre la conduite des affaires de l’athlétisme algérien de la meilleure manière.

Je remercie infiniment les membres de notre assemblée générale d’avoir aidé le bureau fédéral à accomplir sa difficile mission de diriger l’athlétisme algérien et par avance, je souhaite à toutes et à tous le plein succès.

 

Le Président de la FAA

Ammar Bouras